blogs_treated_edge (1)  blogs_treated_edge (1)

EDGE

Dialogue entre l’art et les neurosciences

 

Traduit par Maïa Nappée, édité par Alice Krahenbuhl

Cette publication est également disponible en : English English Deutsch Deutsch

EDGE – Blurring the Borders Between Art and Neuroscience

Non-profit association

EDGE is a Berlin-based registered non-profit association. This post was written by the four core members: Tatiana Luphasina, Amelia Young, Corinna Kühnapfel, and Ian Erik Stewart

View full profile ››

Edited by Lucca Jaeckel & Abigail Calder

Our work at MIND relies on donations from people like you.
If you share our VISION and want to support psychedelic research and education, we are grateful for any amount you can give.
   Donate

Related Content

The latest posts connected to:
Arts & Social
    6612111774
  • Perspective
  • 6 minutes
  • octobre 9, 2020
  • Arts & Music
  • Implementation & Gesellschaft
  • Neuroscience
Share:

Disclaimer : la traduction de cet article a été rédigée et révisée par des bénévoles. Les contributeurs ne représentent pas la MIND Foundation. Si vous trouvez des erreurs ou des incohérences, ou si quelque chose dans la traduction ne semble pas clair, veuillez nous en informer – nous vous remercions pour toute amélioration. Si vous souhaitez aider avec vos compétences linguistiques, vous pouvez également utiliser le lien et rejoindre les traducteurs du blog!

QU’IL SOIT ACCESSOIRE OU DÉCISIF, L’ART DANS LES NEUROSCIENCES EST UN OUTIL D’ÉDUCATION ET D’INSPIRATION, DE COMMUNICATION ET DE PARTAGE, TANT POUR LES ARTISTES QUE POUR LES NEUROSCIENTIFIQUES.

Lors du Symposium de la fondation MIND « Progrès dans la Bewusstseinskultur », ainsi que lors de la récente Convention des Membres, les invités ont probablement remarqué diverses œuvres d’art dans les nouveaux locaux de MIND, à Berlin Friedrichshain. Tous les participants, sur place et en ligne, ont également pu assister à la performance méditative, lumineuse et sonore du collectif OATS. Dans cet article, nous souhaitons partager avec vous la motivation et l’histoire qui se cachent derrière ces œuvres, ainsi que les autres versants de  EDGE.

EDGE a vu le jour il y a trois ans à Berlin, alors que étions tous étudiants en neurosciences (neurobiologie, neurosciences médicales et sciences cognitives). Nous nous sommes aperçus que beaucoup d’entre nous avaient également un don artistique, mais aucune plateforme adéquate pour l’exprimer. « Les plus grands scientifiques sont aussi des artistes », disait Albert Einstein. EDGE est né du désir de partager ce que nous trouvions beau à l’étude du cerveau.

En juillet 2018, nous avons organisé une exposition comprenant visites, conférences et sessions de questions-réponses avec les artistes . Nous avons pensé à l’exposition comme un bon format pour communiquer des connaissances scientifiques dans un style alternatif, donner un aperçu du processus scientifique et humaniser, individualiser les chercheurs aux yeux du public. Pendant quatre jours, nous avons présenté une grande variété d’œuvres : un spectacle de danse, des photographies en noir et blanc et en couleur, des aquarelles et des peintures à l’huile, des projections, un paysage sonore, un hologramme, des croquis au graphite, des boîtes lumineuses, et plus encore. Les thèmes scientifiques étaient évidents pour de nombreuses pièces, avec des images de microscopie, des agrandissements de tissus biologiques et des équipements de laboratoire. Mais, parmi les œuvres exposées, beaucoup touchaient aussi aux plans personnel et humain. Un certain nombre d’entre elles représentaient des amis et des collègues au travail, tandis que d’autres montraient le côté humain des neurosciences cliniques à travers des œuvres sur la diversité mentale. Puisque nous avions l’occasion de nous exprimer par l’art, nous avons ouvert un espace de communication entre les artistes et les visiteurs. Que veulent transmettre les artistes à propos des neurosciences ? Qui sont-ils ? Pourquoi font-ils de la recherche ? À quoi cela ressemble-t-il ? Qu’est-ce qu’ils y trouvent de beau ?

Au cours de cette exposition, nous avons reçu beaucoup de retours positifs de la part de nos collègues étudiants qui ont apprécié de développer leur créativité et d’entrer en contact avec des personnes partageant des idées similaires.  En invitant des personnes intéressées par l’intersection entre l’art et les neurosciences ; la communication neuroscientifique et la beauté du cerveau, nous avions planté une graine. Puis, nous avons poursuivi et étendu les activités du projet. En 2019, nous avons tenu le premier atelier de notre nouvelle série basée sur « Les Neurosciences et la Créativité » dans le but d’évoquer des synergies entre artistes et scientifiques ; de partager des connaissances pratiques et conceptuelles ; et de sensibiliser le grand public depuis le milieu universitaire. Nous sommes convaincus qu’un tel partage d’approches et de méthodes profite tant à l’esprit créatif qu’à l’esprit scientifique.

Plus tard cette année-là, nous avons organisé une seconde exposition d’été. Cette fois, nous avons lancé un appel ouvert aux artistes, et avons rapidement constaté que de bon nombre d’entre eux étaient inspirés par la recherche en neurosciences, en biologie et en psychologie. Leurs œuvres dépeignaient différents thèmes de neurosciences, comme la mémoire, la pleine conscience et la diversité neurologique, en utilisant même des techniques de neuro-imagerie comme l’EEG pour des performances interactives. Pour beaucoup d’entre eux, l’art est aussi une recherche : artistes et scientifiques étudient des questions similaires et tentent tous deux de se comprendre et de comprendre le monde qui les entoure. L’art pose des questions : comment conceptualiser et communiquer sur des sujets et comment en faire l’expérience.

Notre exposition a voyagé à travers deux emplacements : le foyer du CCO –  centre de recherche de la Charité à Berlin Mitte –  et une centrale électrique désaffectée à Berlin Steglitz. Ces lieux contrastés ont attiré des personnes de différents domaines et ont recontextualisé les œuvres pour de nouvelles perspectives. Cela a permis une vision nouvelle de travaux neuroscientifiques habituellement en retrait. Le Dr Mateusz Ambrozkiewicz, artiste et neuroscientifique, s’est exprimé: « Je pense que ce projet offre un aperçu approfondi du travail d’un neuroscientifique, explique le concept des maladies développementales et encourage les discussions et réflexions ». Puis, poursuivant: « Je suis ravi de pouvoir présenter mon travail sur un support différent, de toucher un public varié et d’expliquer pourquoi la recherche fondamentale est d’une utilité inestimable pour l’humanité » .1

Cet été, nous avons également établi notre collaboration avec la fondation MIND. Nous avons présenté des installations vidéo et des peintures (vous trouverez des exemples aux pages 30-34 du rapport de la conférence) dans le cadre de l’exposition accompagnant la conférence INSIGHT 2019. Un an plus tard, juste avant le symposium MIND « Progrès dans la Bewustseinskultur »,2 nous avons eu la chance de décorer le nouvel espace de bureaux de MIND à Berlin-Friedrichshain avec les œuvres de huit artistes. La journée comportait aussi la performance du collectif OATS Amsterdam, expérience directe de la connexion entre l’art et la conscience.

  •                                                                                                                                               
  •                                                                                                                                               
  •                                                                                                                                               
  •                                                                                                                                               

Depuis, nous avons consolidé notre mission : initier des collaborations interdisciplinaires entre artistes et neuroscientifiques pour faciliter le partage des connaissances conceptuelles et pratiques contemporaines ; soutenir la réalisation de projets artistiques et offrir aux artistes une plateforme d’expositions à Berlin et ailleurs. La visée de nos expositions est de permettre au grand public de se familiariser avec les neurosciences de manière interactive et ainsi de les démystifier.  Nous voulons aussi offrir aux scientifiques et aux instituts de recherche un moyen de communiquer leurs idées de manière accessible. Nous espérons que ce dialogue entre artistes et scientifiques continuera à former une communauté d’individus de tous horizons, prêts à discuter et collaborer, combinant leurs perspectives pour créer des œuvres, des biens publics.

À cette occasion, nous sommes ravis d’annoncer que, cette année, la fondation MIND nous accueillera pour la première partie de notre exposition multimédia 2020. Pendant quatre jours (du 15 au 18 octobre), nous accueillerons les neuro-curieux à cette démonstration interdisciplinaire au sujet de la beauté du cerveau comme vue par des artistes et des neuroscientifiques internationaux. Il est possible de réserver des créneaux horaires de deux heures, conformément aux mesures de sécurité de la COVID-19 (les billets seront disponibles ici).

Retrouvez quelques photos de l’exposition ici :

  •                                                                                                                                               
  •                                                                                                                                               
  •                                                                                                                                               
  •                                                                                                                                               
  •                                                                                                                                               
NOTRE TRAVAIL CHEZ MIND REPOSE SUR LES DONS DE PERSONNES COMME VOUS.

Si vous partagez notre vision et si vous voulez soutenir la recherche sur les psychédéliques et l’éducation liée à ce sujet, nous vous serions reconnaissant, peu importe le montant que vous pourriez donner.

References

  1. Vingill S. Cutting EDGE Neuroscience. Phenotype (34). 2019-2020; Art-Science Crossover: 36. Available from: https://ouphenotypejournal.files.wordpress.com/2020/03/phenotype_issue34_mt19xht20.pdf
  2. Artists whose works are featured in the MIND office: Eva Romero, Christian Ebner, Bikmurzina Nailya, Taylor Smith, Maria Camila Zapata Fernandez, Geinene Carson, Virgilio Vogels, Tamari Ghelaghutashvili